J’ai arrêter de m’excuser pour tout et rien …

Aujourd’hui je te parle de ce jour où je me suis demandé pourquoi je passais mon temps à dire “excusez-moi de vous dérangez” et comment j’ai arrêté de le dire en permanence.

Un jour j’ai eu beaucoup d’appels à passé (environ un douzaine), je me suis vu répéter “excusez-moi de vous dérangez” “excusez-moi de vous embêter” à chaque appel machinalement.
Au dixième appel, je me suis dit mais en fait, en quoi je dérange mon interlocuteur quand c’est son boulot. Quand je suis mon lieu de travail (je travaille à l’hôpital), si quelqu’un me dit “excusez-moi de vous dérangez” je vais lui dire qu’il ne me dérange pas, que c’est mon travail d’être à son écoute. Mais pour autant je ne parvenais pas à transposer cela à la situation inverse, jusqu’à ce jour du moins. Si moi j’estime que l’on ne me dérange pas, alors pourquoi est-ce que je dérange une personne qui a pour mission professionnel de répondre à ma demande ?
C’est une question d’éducation de s’excuser tout le temps, c’est de la “politesse”, mais c’est plus que ça. En fait, s’excuser se mettre à un niveau en dessous de son interlocuteur, on se rabaisse comme si on ne mérite de parler à cette personne sans s’en excuser. On ne s’en rend pas compte mais on donne à cette personne un certain pouvoir sur nous. Ça se perçoit notamment quand on entre en contact avec un service commercial, on leur donne le pouvoir de nous écraser par la supériorité qu’on leur donne dès les premières secondes de notre contact. Et souvent, on sera nombreux à l’avoir constaté, ils en abusent et nous prennent pour des andouilles et nous arnaquent sans le moindre scrupules puisqu’ils ont notre consentement implicite.
Donc oui,depuis ce jour je ne m’excuses plus dans ce genre cas : à la caisse d’un magasin, auprès d’un vendeur en magasin, d’un service téléphonique, d’un professionnel de santé, d’un enseignant/formateur… Parce que leur travail c’est de m’écouter et de me répondre, de plus je refuse de leur donner un quelconque pouvoir sur moi.

Remettons aussi les choses à leur place dans vos interactions avec des professionnels, c’est une relation d’inter-dépendance. Oui si il n’est pas tu es bien embêter et tu as besoin de ses services, mais sans toi il est sans-emploi et son travail n’existe ou n’a pas d’intérêts. Vos rapports sont sur un pied d’égalité, donc conserver ce rapport pour ne pas subir cette interaction et ne pas vous laisser dominer.

Alors, attention, mon propos est à nuancer. Évidemment, si je marche sur le pieds de quelqu’un, si j’arrive en retard, si je dérange vraiment quelqu’un,etc… je présente mes excuses, je ne suis pas un sauvage non plus. Mais je le vois différemment, ce sont de vrais excuses sincères, pas juste parce que c’est “normal”.
Ce que cet article te dis ce n’est pas juste de ne plus t’excuser mais je te demande de questionner la raison pour laquelle tu le fais. Demande-toi pourquoi tu le fais, si tu en as envie, si tu trouves ça logique et ce que cela te fais vivre.

Pourquoi ne pas aller plus loin en étendant cette réflexion à d’autres domaines.

Voilà j’espère que cet article saura vous renseigner et vous aider. 

Merci de m’avoir lu et regardé !
A mercredi !