Mensonge et vérité : parlons-en !

Aujourd’hui je suis venu vous parler du mensonge. Oui le mensonge le fameux objet du diable, et bien aujourd’hui je suis venu voir avec vous aussi les objets du diable objet utile ou encore repas totalement à bannir.

Commençons par définir le mensonge : littéralement selon le dictionnaire le c’est une façon de maquiller de déguisée ou d’altérer la vérité. Alors on se voit cette définition ne nous dit pas si le mensonge est fondamentalement mauvais ou alors si il peut être bénéfique et être utile voire nécessaire. C’est d’ailleurs ce que nous allons essayer de voir ensemble aujourd’hui au travers de ce cour article et de ce podcast.

Pour comprendre si l’altération ou la déformation de la vérité est fondamentalement mauvaise ou non il faut d’abord rappeler ce qu’est la vérité, la vérité c’est par essence l’adéquation entre la parole et la réalité de l’homme qui la pense ou la vie (ou les deux). Donc déjà on peut comprendre que la notion de vérité ou de mensonge est hyper subjective, en effet si on part du princeps que la vérité dépend de celui qui la pensée la vie alors le mensonge dépendra de celui qui le pense le vit le dis et le comprend. Déjà on part sur une base beaucoup moins stable et beaucoup moins pragmatique que juste dire la vérité c’est bien et mentir c’est mal.

Alors avant de voir si le mensonge c’est réellement mal ou ou bien, il faut déjà voir ce que veut dire la vérité est ce qui est vérité et c’est qui doit être défini comme vérité. En effet, ma vérité ne sera pas forcément la vôtre, mais ma vérité sera peut-être aussi blessante pour vous donc est-ce que j’ai le droit et le devoir de vous dire la vérité. Parce que pour pouvoir définir si le mensonge est utile ou non encore faut-il savoir si la vérité est utile ou non et est obligatoire. Parce qu’en effet il y a un fabuleux dicton en France qui dit toute vérité n’est pas bonne à dire, ben si vous partez du principe qu’il faut être honnête ou bien franc. Parce qu’il y a une différence entre franchise et honnêteté, en effet la franchise va être le fait de dire absolument toute vérité sans ne tenir aucunement compte qu’elle entraîne, alors que l’honnêteté va elle prendre en considération les conséquences de la vérité qu’elle est en train de dire et peut-être parfois ne pas tout dire ou ne pas complètement renvoyer la véritable image de la vérité. Il faut bien prendre en compte ils ont toujours uniquement la vérité maman on peut blesser les autres et altérer les relations que l’on a avec les autres, mais il ne faut pas oublier que nous sommes des êtres sociaux donc nous avons besoin de nous socialiser avec les autres et de vivre en relation avec les autres. Toute la vérité tout bénéfique semble-t-elle être, peut parfois nous amener à nous isoler et à ne plus avoir de contact avec les autres, donc est-ce que fondamentalement quelques petites déformations ou entorse à la vérité que l’on vit et qui nous semble vrai est fondamentalement mauvais ? Alors là c’est une question que je ne pose absolument pas une vérité absolue, en effet comme partout sur mon blog je ne me pose pas en tant que détenteur de vérité mais je me pose en tant que poseur de question.

Maintenant comment on est venu à la conclusion que peut-être la vérité des fois peut nous poser problème en fait de savoir si le mensonge est fondamentalement mauvais et en quoi il peut nous être utile dans notre vie au quotidien et dans notre socialisation. Le mensonge qui par essence est une déformation de la vérité, ne consiste pas en une négation de celle-ci, ce qui signifie que ce n’est pas parce que l’on ment que l’on ne sait pas que l’on ment, sauf évidemment si on rentre dans la pathologie de la mythomanie. Mais dans notre vie de tous les jours il nous arrive tous de mentir sur des petites ou des grosses choses. Mais au fond de nous nous sommes conscients de ces petits mensonges ou de ces gros mensonges du quotidien et par moment nous les faisons volontairement et nous acceptons le fait de mentir pour avoir un quotidien beaucoup plus facile et des relations avec les autres beaucoup plus claires et nettes. En effet, quand on demande est-ce que ça va, bon nombre d’entre nous vont mentir en disant que ça va alors qu’au fond ça ne va pas vraiment, nous faisons pas cela par pure intention de mentir mais aussi parce qu’on a pas envie d’avoir l’image de quelqu’un qui ne va toujours pas bien ou parce qu’on a pas forcément envie de partager notre douleur et notre malheur. Donc en soi ce mensonge est conscient mais nous permet d’avoir la vie plus facile, est-ce qu’il est fondamentalement mauvais je n’en suis pas sûr. Alors là je vous prends l’exemple de la question que l’on nous pose le plus chaque jour, mais cela se transpose a bien d’autres exemples dans notre vie. Et ce n’est pas pour autant que nous sommes des personnes mauvaises fondamentalement menteuses qui méritons d’aller aux enfers. Parce que ce petit mensonge et de cachets parfois nos grands malheurs et de ne pas infliger notre malheur aux autres ou de ne pas faire du mal aux autres.

En parlant de faire du mal aux autres, il nous a tous arrivés de ne pas forcément dire la vérité sur ce que l’on pense de l’autre. Ou en tout cas de la déformée ou bien de la réduire pour faire le moins de mal possible à l’autre nous faire le plus de bien possible, donc en soi on fait pas trop de mal aux autres noms se fait beaucoup de bien donc je pense que parfois les mensonges sont essentiels et nécessaires au bien-être des gens. En effet par moment ils peuvent nous permettre de préserver notre bien-être et d’éviter d’altérer celui des autres. Je vais vous prendre un exemple qui mettrait personnel et qui concerne ma vie professionnelle, je suis dans le monde médical et par moment le mensonge est essentiel. En effet si j’ai une personne face à moi pour qui il n’y a que 5 % de chances de réussite, je ne vais pas le lui dire cash comme ça parce que je sais que ça va la démoraliser que ça va peut-être altérer son bien-être et altérée ses chances de réussir et de guérir. Alors que si je lui dis qu’il y a des chances qu’elle puisse guérir, je ne lui mens pas parce qu’on est fait à la 5 % de chance de guérir mais je permets à sa motivation d’être plus fort ce qui est un premier palier de la guérison donc je lui veux du bien en utilisant un mensonge conscient. Ensemble dans cet exemple je vous ai montré qu’en modifiant la vérité je réussis à procurer du bien-être et de l’espoir aux autres, mais aussi je me préserve du mal que je peux faire aux autres, parce que le mal que l’on fait aux autres se transpose aussi à nous donc quand on fait souffrir les autres on se fait tout autant souffrir.

Je vais quand même faire un petit passage sur le mensonge purée dure qui est là simplement pour le vice. Alors là comme exposé plus haut, je suis conscient des malheurs et des dégâts que celui-ci peut faire. Cependant comme exprimé plus haut : le mal que l’on fait aux autres se transpose aussi à nous donc quand on fait souffrir les autres on se fait tout autant souffrir. Donc en somme je pense que les gros mensonges qui ne servent à rien sauf à faire du mal aux autres vous reviendrons toujours dans la figure, petits mensonges qui vous aide à amener le bien autour de vous et qui vous permet de ne pas forcément dire la vérité qui peut être brutal où faire souffrir les autres ne sont rien de moins que des petites aides du quotidien malgré leur apparence perverse ou du moins pas très honorable.

Je tiens à rappeler également, que nous ne sommes personne pour juger l’autre ses actes ses faits et ses paroles. En effet, sur ce monde vivant nous avons créé des autorités, des instances et de pouvoir public qui sont là pour juguler le ratio de crime où de délit. Si ces instances sont là, ce n’est certainement pas pour juger fondamentalement les actes de l’autre, mais c’est pour appliquer un principe fondamental est nécessaire à l’autre qui est que : la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. Parce qu’en effet nous sommes nous ici des êtres libres et égaux par défaut quand nous venons au monde, mais c’est la société notre socialisation les gens qui nous entourent qui font de nous ce que nous sommes. Donc en somme que nous arrivons tous dans ce monde il n’y a personne de supérieur à l’autre qui a pouvoir de juger l’autre. Comme je vous l’ai déjà exposé dans des articles où je vous parlais de la vie après la mort ou de la mort après la vie, le seul juge qui sera donner un avis clair net et précis et qui saura rendre compte de vos actes ce sera vous-même une fois arrivé de l’autre côté, et croyez-moi vous vous jugerez bien plus fort que ne le fera n’importe quelle autre personne. Donc ne laissez pas les autres faire dans votre vivant ce que vous ferez dans votre mort.

Comme vous l’aurez compris, mensonges et vérités sont des notions tellement subjective dépend tellement de notre vécu de notre chemin de pensée de notre société de notre socialisation et des gens qui nous entoure, qu’il est impossible de rendre un avis claire net et précis sur la conduite à tenir et purement objectif. Mensonges et vérités sont des nations qui vous appartiennent, le droit et le devoir de les utiliser vous appartiennent également jusqu’au moment vous altérer le bonheur et la réalité de l’autre. Mentir ou dire la vérité vous appartient tant que vous ne faites pas de mal aux autres.

J’espère que cet article aura su vous aider, vous guider. Si vous avez des choses à rajouter, un avis contraire au mien ou complémentaire au mien n’hésitez pas à partager tout cela en commentaire je serai ravi de voir mon avis est le vôtre (et le nôtre à tous) évoluer.

Prenez très grand soin de vous-même n’oubliez pas que vous êtes la personne la plus formidable de ce monde.

Merci de m’avoir lu et écouter !

À samedi !